Conseil de lecture #3

 

Conseil de lecture
#3

 

Vive le vent, vive le vent d’hiver… et le déconfinement surtout ! Nous sommes enfin à quelques jours des fêtes de fin d’années et de la clôture d’une année bien éprouvante. La Covid-19 aura laissé de nombreuses cicatrices et certaines plaies ne sont pas encore fermées, nous pensons notamment aux difficultés économiques qui vont déferler et à la tension hospitalière qui ne cessera pas avant de nombreuses semaines (tests, vaccinations, opérations à reprogrammer…) 

Fort heureusement, l’ambiance du mois de décembre est toujours un peu plus positive que les autres, nous ramenant à l’enfance, aux retrouvailles familiales. 

L’ heure d’hiver peut donner l’impression de journées plus courtes, avec un soleil s’éclipsant dès la fin de l’après-midi, ceci laissant plus de place à la nuit, et donc à l’imaginaire. Pour l’alimenter, le livre est évidemment THE prisme par lequel on peut réfléchir, se détendre ou s’évader.  

Nous vous suggérons donc 4 ouvrages à lire et ce, d’une grande variété. Ce ne sont pas forcément tous des livres sortis ces dernières semaines mais ils méritent d’être entre vos mains, non loin d’une cheminée où craquelle les bûches, ou sous un plaid avec un bon chocolat chaud comme gourmandise… Bonne lecture !

 

 


DUNE — Le Mook

L’Atalante & Leha

– Mook

Grâce au financement participatif, les fans de Dune ont enfin un mook (livre-magazine) proposant une étude transversale de ce monde-univers crée par Frank Herbert. Celui-ci, par de courts articles, évoque tous les aspects d’une quête à l’épice et d’intrigues familiales à travers les l’ensemble des livres de l’auteur (puis de son fils & collègues) mais également par le jeu vidéo (qui se souvient de Dune 2 sur Amiga, précurseur des jeux de stratégie en temps réel (l’auteur de ces lignes y a longuement joué),  la musique, le cinéma, le projet dantesque de Jodorowski (dont le documentaire est absolument captivant) et le tout, écrit par un ensemble de spécialiste de divers horizons. Ne vous étonnez donc guère de voir bleuir vos yeux à la lecture de cet indispensable pour les connaisseurs des maisons Harkonnen et Atreïdes tout comme celles et ceux qui veulent se préparer à la lecture d’un des plus importants livres de science-fiction (si ce n’est le plus grand) ainsi qu’à la sortie en salles repoussées (grrrr !) du film de Denis Villeneuve.


LE CRÉPUSCULE DES CINÉMAS

éditions Jonglez

– Beau livre –

Les excellentes éditions Jonglez (avec, en sus, un très bel ouvrage sur le Venise vidé de ses touristes à l’ère du Covid-19) propose ici, avec l’auteur Simon Edelstein, une virée dans ces théâtres d’ombres et de lumières qui semblent sortir d’une autre époque. Ou peut être, comme le titre du livre l’indique, est-ce tout simplement les dernières traces architecturales, sociétales, d’un loisir populaire en sursis dans une période où les séries, le streaming, le report des grandes sorties (Dune d’ailleurs) mettent encore une pelleté de sable sur le plausible cercueil des salles de cinéma. Les salles seraient-elles réservées, comme l’envisageaient Spielberg et Lucas dans un entretien, à un loisir haut de gamme ? Ce livre de photographie nous laisse à réfléchir aux abords des devantures superbes capturées par l’auteur et de ces espaces vivants que sont les cinémas. Longue vie à elles (l’espoir fait vivre, dit-on) !


LES FEMMES DE POUVOIR SONT DANGEREUSES

éditions Flammarion

– Beau Livre –

Dans la collection à la fois pédagogique et de qualité “Les femmes…” (Les femmes qui lisent sont dangereuses, Les femmes artistes sont dangereuses), voici le troisième du nom. Ce dernier a pour sujet cette fois-ci, le pouvoir, domaine qui a toujours été préempté par les hommes. Et le voici aux mains des plus exceptionnelles femmes de leurs époques. En effet, le livre propose les portraits de femmes de différentes époques qui l’ont exercé avec intelligence, cruauté, bienveillance, frugalité, diligence, excès ou diplomatie auprès de leur peuple et de leur proche dans des temps où, évidemment, l’émancipation féminine, n’était pas un sujet. C’est pourquoi cela est autant remarquable et nécessaire de l’évoquer dans un format entre Beau livre et livre classique. Comme le disait Simone de Beauvoir : “Les femmes sont des hommes comme les autres” et cet ouvrage rend justice à celles qui ont, à la fois marquée l’Histoire avec un grand H (Cléopâtre, Catherine II de Russie…), mais également à celles (de leur plein gré ou à leur insu) qui ont permit de creuser le sillon d’une libération et d’une normalisation du statut des femmes, et plus particulièrement dans le milieu encore très masculin de la politique.


VOYAGE EN RITALIE

éditions Payot-Rivages

– Document –

Pierre Milza revient ici sur ces quelques trois millions d’immigrés et de descendants d’Italiens vivant aujourd’hui en France (et dont il fait partie, tout comme moi). Entre un récit historique, sociologique et personnel, le feu historien à l’IEP de Paris évoque le cheminement et les pérégrinations d’une communauté de destin appréciant les spaghettis, le chianti, l’huile d’olive et la musique napolitaine. Les “Ritals”, comme on les appelait, ont pour beaucoup d’entre eux, avec le temps, été totalement assimilés jusqu’à ne plus connaître leurs racines. Alors si une petite musique de Claudio Barzotti (bon d’accord il est italo-belge) vous trotte dans la tête, ce livre datant des années 2000 vous donnera une bonne idée de celles et ceux qui ont su s’arracher à leurs familles, à leurs misères, et comment ils et elles ont su appartenir à l’Histoire de France.

 

Heureux début d’année 2021 !

 
 

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!

Partager